Nous utilisons des cookies pour évoluer nos services afin de mieux vous satisfaire. En continuant la navigation sur le site vous acceptez l'enrégistrements de ces cookies.


Université de Parakou
Journée du mérite à l’Université de Parakou ...
  • Publié le 13/07/2017 à 14:12
  • Dernière mise à jour 22/11/2017
  • Vue 263 fois

La communauté universitaire de Parakou a sacrifié à la tradition de la journée du mérite organisée le vendredi 17 février 2017. L’occasion était propice pour le Recteur Prosper Gandaho, de faire le point financier du mois de solidarité organisé par l’université les 06 novembre et 07 décembre 2015 et d’honorer les enseignants admis sur les différentes listes d’aptitude du CAMES en 2015.

Cellule de Communication

L’équipe rectorale de l’université de Parakou, dirigée par le Professeur Prosper Gandaho est engagée pour l’excellence sur tous les plans. L’assurance qualité est le crédo du Recteur qui, à travers une cérémonie fort simple, a mobilisé enseignants chercheurs de l’Université de Parakou, personnel administratif et les autorités de la ville de Parakou à l’amphi 1000. C’était une occasion pour le Recteur Gandaho d’honorer les enseignants admis sur les différentes listes d’aptitude du CAMES l’année dernière. L’objectif de cette initiative, est d’appuyer les enseignants chercheurs dans leurs travaux et d’avoir un corps d’enseignant utile à la reconnaissance et au rayonnement de l’Université de Parakou. Le Recteur Prosper Gandaho et son équipe ne sont pas trompés en initiant cette journée du mérite à l’UP car, depuis leur prise de fonction à la tête de ce haut lieu de savoir depui le 10 janvier 2015, pareille initiative n’a pas encore été prise. Et pour cause, selon la première autorité, les fruits ont été à la promesse des fleurs. « Avec ces résultats, l’université de Parakou sera une Université d’une nouvelle génération, respectée et peut prendre la parole partout où besoin sera » a rassuré Prosper Gandaho. A preuve, sur les 45 enseignants promus sur la liste d’aptitude du CAMES 44 ont tiré leur épingle du jeu. Trente (30) enseignants ont reçu leurs attestations de succès pour avoir passé leur premier grade dans l’enseignement supérieur car de simple Assistants qu’ils étaient, ils sont passés au grade de Maitre-Assistant. Quant au concours d’agrégation en médecine, sur douze candidatures (12) au CAMES, onze (11) ont pu passer avec brio les épreuves et deviennent ainsi Maitre de conférences agrégés. Le MC Madjidou Oumarou est le seul lauréat qui a porté la toge de Professeur titulaire. Les autres récipiendaires du jour ont reçu également chacun leurs toges académiques. En s’adressant aux récipiendaires le Professeur Simon Akponan, les a invités à redoubler d’ardeur dans le travail pour des résultats meilleurs, afin de passer le flambeau à la génération à venir. Le 1er vice-recteur Bertrand Sogbossi Boco, dans son allocution a tout simplement reconnu le bien-fondé de cette journée. « Nous sommes dans le haut lieu de savoir et pour nous les scientifiques, la journée du mérite est un appel pour encourager les collègues enseignants à mieux faire » a-t-il fait savoir. Selon le Recteur Gandaho l’assurance qualité à tous les niveaux et l’excellence doivent entrer dans les habitudes et être encré dans les chromosomes des travailleurs.

L’occasion était propice pour la première autorité de faire le bilan financier du mois de solidarité du 06 novembre au 07 décembre 2015 non seulement à la communauté universitaire mais aussi à tous ceux qui ont apporté leur pierre à l’édifice. Il ressort de ce point, que sur les 4 milliards attendus par l’université en nature et en numéraire auprès des partenaires et des personnes de bonne volonté, environ 2 milliards ont été mobilisés. Après les dépenses effectuées, 73.841.725 FCFA est la somme qui reste dans la caisse de l’Université. Cette somme sera utilisée pour élever les niveaux supérieurs de la bibliothèque universitaire dont le rez-de-chaussée est déjà construit. La proposition de ce projet a été soutenue et validée par les étudiants et les enseignants chercheurs de l’université de Parakou. Ceci pour permettre à toute la communauté universitaire de bénéficier des fruits de ce mois de solidarité. Pour le moment, les réflexions sont en cours pour l’organisation d’une autre édition du mois de solidarité à l’UP. 


VOTRE AVIS COMPTE

ELECTION RECTORALE A L'UP

Vote cloturé