• Emplois
  • Activités
  • Inscription
  • Connexion
Université de Parakou
Soutenance de thèse à l'Université de Parakou, ...
  • Publié le 25/11/2021 à 11:11
  • Dernière mise à jour 01/12/2021
  • Vue 113 fois

Il est désormais Docteur en médecine générale option neurochirurgie. Nourou BabaToundé Dagoussi puisque c'est de lui qu'il s'agit, a soutenu sa thèse de doctorat après sept années d'études universitaires à la Faculté de Médecine (Fm) de l'Université de Parakou (Up). La cérémonie symbolique de soutenance s'est déroulée dans la matinée de ce mercredi 24 novembre 2021, à la salle 24 de l'Up en présence des enseignants, parents et amis de l'impétrant, des étudiants et bien d'autres.

Cellule de Communication

Daniel KOUAGOU

« Complications des dérivations ventriculo-péritonéales : diagnostic et prise en charge ». C'est le thème principal autour duquel l'impétrant Nourou BabaToundé Bagoussi a mené ses travaux de recherche.



Dans sa présentation, l'impétrant a démontré que l'hydrocéphalie est une pathologie touchant beaucoup de personnes. Bien que traitable chirurgalement, elle constitue un problème du fait des complications afférentes à la principale mortalité du traitement qu'est la Dvp ainsi que la morbi-modalité  qui en découle. Ainsi, l'objectif de cette étude, dit-il, est d'évaluer la prise en charge des patients hydrocéphales admis au Centre Hospitalier Universitaire Départemental (Chud) du Borgou et de l'Alibori. Les résultats de ces recherches ont révélé que la fréquence annuelle était d'environ 9 cas et la classe d'âge de 0 à 30 mois était la plus concernée avec un pourcentage de 78,4%. De même, les complications infectieuses et mécaniques étaient respectivement de 65,6%  et 34, 4 %  avec une prédominance masculine.   Au terme de ses recherches, BabaToundé Dagoussi est parvenu à conclure que l'hydrocéphalie est une pathologie encore fréquente dans notre société. Sa prise en charge reste tardive. Ce qui impacte le pronostic et la forme congénitale chez les nourrissons est la plus dominante et pourvoyeuse de complication.

Au terme de sa brillante présentation, le jury présidé par le professeur Spéro Hounkpatin, ancien Doyen de la Faculté de Médecine de l'Up, a décidé de lui décerner une mention très honorable avec félicitations et proposition d'échanges.  Il lui a jugé digne d'être détenteur d'un diplôme de Doctorat en médecine générale option neurochirurgie.

Il faut souligner que les travaux de recherche du désormais Docteur en médecine, Nourou BabaToundé Dagoussi ont été dirigés par le professeur Holden Olatoundji  Fatigba, actuel Doyen de la Fac de Médecine de l'Up.

Source : Journal L'Etudiant Noir